Si c'est Mark qui le dit !

Image of Hugues
Hugues
Bureau Virtuel

 

VivaTech, la grand Mecque de la tech à la française où même notre Geek de Président passe tous les ans, est le lieu où toutes les "huiles" du domaine viennent présenter leur vision du présent et faire un peu de prospective...

Cette année Mark Zuckerberg, le célébrissime patron de la constellation Facebook (Facebook, Whatsapp, Instagram, Oculus, ...) s'y est exprimé en distanciel (on ne sait jamais 😁) sur sa vision de l'avenir (perspective 5 à 10 ans) et notamment sur la place qui serait faite aux nouveaux usages liés à la réalité virtuelle ou à la réalité augmentée

Si vous avez 30 minutes à consacrer au sujet, vous pouvez le retrouver en vidéo ici, interviewé par Maurice Lévy le Co-fondateur de Vivatech:

On plante le décor : 

Si vous n'avez pas vu le film de Spielberg "Ready Player One", je vous suggère de vous connecter sur votre compte Netflix préféré et de vous faire une soirée cinoche à la maison devant ce film d'anticipation...

ready-player-one_04424926

En effet, ce que le patron de Facebook nous livre, c'est une vision du monde dans laquelle, pour le plus grand bien de tous (🤔), les univers virtuels (en ligne), qu'on appelle en anglais les "Metaverses" (Métavers), sont devenus des espaces de vie et de partages quotidiens, pour tous, qu'il s'agisse d'y travailler, d'y socialiser ou encore d'y jouer...

Son analyse est intéressante au moins dans son point de départ, mais nous allons voir que d'accords ou pas, ça n'est pas sans conséquences!

 

A quoi et à qui ça sert la RA et la RV (Réalité Augmentée et Réalité Virtuelle) 

Il prend l'exemple d'un premier partenariat avec Essilor & Ray Ban qui va permettre la sortie cette année (sans doute 2021/2022), d'un première paire de lunettes augmentées ayant une apparence "normale". Et de cet exemple il décline les possibilités et extrapole (en mixant d'ailleurs indifféremment RA et RV) ce que pourrait devenir nos usages de demain (la perspective qu'il donne étant de 5 à 10 ans):

Par delà les aspects "évidents" qui renvoient aux réseaux sociaux, au partage de contenus en ligne et aux jeux, il insiste sur l'intérêt pour l'univers pro d'investiguer et d'imaginer les nouveaux usages proposés par la RV autant que la RA en recontextualisant son expérience en se servant de l'exemple des réunions distancielles, devenues la règle depuis mars 2020, COVID 19 oblige.

Il nous explique par exemple qu'un mur de vignettes Teams ne permet pas de spatialiser la prise de parole de tel ou tel participant, alors que la même réunion en RV dans une salle virtuelle en présence d'avatars permet de se souvenir des échanges plus facilement car notre cerveau peut les recontextualiser en les représentant dans l'espace. Jusque là rien à dire, il a raison... Au delta près du fait que passer 3h en réunion avec un casque (actuel) sur le museau n'est surement pas encore accessible à tous et ce notamment à cause des contraintes liées à l'utilisation d'un casque RV (chaleur, sentiment d'enfermement, impossibilité de prendre des notes, ...).

De l'explosion des potentiels créatifs aux réalités économiques:

Les outils doivent donc encore largement évoluer, mais une tendance sourde est en train de se dessiner : Notre monde, demain mixera largement les expériences réelles et les expériences virtuelles... Ce qui veut dire que les environnement virtuels vont devoir se structurer, nos avatars s'habiller et se parer, comme dans le réel, afin que nous soyons cohérents dans les différents univers dans lesquels nous allons pouvoir/devoir être présents

Et cette situation porte un impact direct : Le fait qu'une société de consommation parallèle (virtuelle) va littéralement naître, pour nous permettre d'acheter les biens et services dont nous allons avoir besoin pour être présents dans ces dimensions parallèles (vêtements, outils divers, tiers lieux, ...). Et ça, vous imaginez bien que dans sa tête de développeur (informatique et business), ça fait TILT!! Mark appelle ça "The Creative Economy"! Un bien joli terme pour un concept d'abord et avant tout mercantile !

Qui va créer et développer tous ces environnements et produits de consommation virtuels ? A votre avis ? 🤔🤨  

Retour vers le futur : 2003 VS 2021

Ça ressemble quand même furieusement à ce que, à grande échelle, les plus geeks d'entre vous ont pu connaître dans un des premiers univers virtuels en ligne créés à grand échelle et ébauché à partir de 2003 ! Je veux parler de Second Life (https://fr.wikipedia.org/wiki/Second_Life). La nuance de taille étant la vision immersive qu'on y associe.

Pour Mark Zuckerberg, ça porte un nom, le nom d'un projet mené par Facebook : le projet de plateforme HORIZON (https://www.realite-virtuelle.com/facebook-horizon-beta-testeurs/).

Vous n'en avez jamais entendu parler ? normal cet environnement lancé en 2020 n'est aujourd'hui accessible qu'en version béta, aux développeurs. L'idée, pour le moment, étant d'offrir une plateforme VR en ligne à ces derniers pour leur permettre de développer de nouveaux concepts. Car pour qu'une telle démarche fonctionne à l'échelle de Facebook (une échelle au minimum planétaire 🌎), il faut que cet environnement capte un maximum de personnes et les retienne. Et pour cela il faut que les nouveaux usages à valeur ajoutée soient légion! 

Vous avez dit monopole? "Our vision in Facebook is surving everyone all over the world"

Donc en résumé, Facebook créé les outils et les environnements et les "met à disposition" de ceux qui vont faire du business avec en vendant leurs créations... Simple, efficace, redoutable.

Un peu comme aujourd'hui lorsque vous achetez un casque OCULUS QUEST 2 (Oculus firme rachetée par Facebook en 2014) et que pour l'utiliser vous devez le lier à votre compte... Facebook... Ou si vous voulez l'utiliser sans cela, vous devez souscrire une licence Pro dont les coûts sont disons "non négligeables" (on passe de 399$ à 799$ pour le matériel + 1 année de licence -  https://business.oculus.com/products/?locale=fr_FR).

Il va falloir préparer certains rebonds!:

En effet, à partir du moment où se sont vos lunettes augmentées (RA/RV) qui médiatisent les informations (vidéo, données, app, ...), pourquoi continueriez-vous à acheter des écrans télé, des moniteurs vidéos ou même des smartphones? Des biens de consommation devenus inutiles IRL (In Real Life) et remplacés par leurs jumeaux numériques disponibles à la demande, où que vous soyer, pour vous faire une séance de ciné ou appeler vos potes !

HoloLens, l'appareil de réalité augmentée de Microsoft

Un gros avantage, semble-t-il pour le recours aux matières premières, métaux rares, plastiques et autres joyeusetés du genre. Quelle économie environnementale potentielle ! Au delta près, là encore des matériaux nécessaires pour construire ces milliards de casques et lunettes, ces datacenter hébergeurs de nos expériences virtuelles et de l'énergie électrique nécessaire pour y accéder et les conserver 😁.

Et dites-vous bien que si chez Facebook aujourd'hui 10 000 personnes travaillent de manières dédiée, sur les écosystèmes relatifs à la RA et à la RV (et ils ne sont pas les seuls chez FB, vous pouvez vous en persuader en regardant ce que l'Usine Nouvelle nous racontait des 2016 à propos de Google sur le sujet. https://www.usine-digitale.fr/article/realite-virtuelle-face-a-l-arrivee-de-l-oculus-rift-google-fourbit-enfin-ses-armes.N373274), ce n'est pas juste pour faire joli. Les enjeux sont véritablement colossaux et ce, à une échelle de temps loin d'être géologique, puisqu'encore une fois, c'est déjà maintenant et assurément pour dans 5 à 10 ans !

Bon... On s'arrête deux secondes et on respire !

Pourquoi on vous raconte tout ça, en ayant parfois un peu l'impression de jouer les Cassandre tout en sciant la branche sur laquelle nous sommes joyeusement assis ?

Et bien tout simplement car comme les enjeux sont importants, il convient d'en avoir conscience pour appréhender les choses sans les subir !

Quand on sait, on peut relever le nez et se poser la question de savoir comment utiliser à son profit ces usages et technologies. Car passée l'approche en mode "psychose souriante" (vous avez remarqué qu'il sourit toujours Mark ?!), il y a de véritables opportunités à saisir et ce que l'on soit Responsable commercial dans une PME, ou que l'on gère la formation continue de milliers de salariés dans le monde !

 Imaginez simplement :

  • Votre showroom produits, vos sites de production ou vos plus belles réalisations, disponibles pour tous vos prospects et clients en n'importe quel point du Globe, quelle que soit l'heure, sans que vous ayez besoin de bouger de votre siège de bureau,
  • Promouvoir un lieu, sans avoir besoin de s'y rendre physiquement,
  • Former des collaborateurs ou des clients en les mettant en situation dans des contextes difficiles voire impossible à reproduire physiquement sans déployer des moyens et des coûts importants
  • Remonter l'espace et le temps ou se transporter vers des endroits inaccessibles 
Ce ne sont là que quelques rapides exemples de ce que, sans avoir à révolutionner notre quotidien, les technologies virtuelles et augmentées permettent d'ores et déjà de manière courante. Et force est de constater que la pandémie que nous sommes en train de traverser n'a fait qu'accélérer le recours nécessaire à ces nouveaux usages. 

Retenez simplement que nombre d'études ont d'ores et déjà démontré que les environnements immersifs ont vraiment un sens car ils sont vraiment le degré N+1 de la perception, mobilisant des canaux cérébraux inédits qui permettent d'optimiser concentration, compréhension et rétention... A cet égard, ils sont donc un atout pour bien des domaines. 

Quoiqu'il en soit, gardons-nous bien de jouer les prophètes... L'avenir est toujours disruptif et prend un malin plaisir à déjouer les pronostics. Il sera simplement ce que nous décidons d'en faire! Et en matière de RV comme pour le reste, nous pouvons décider d'être intelligents en tirant profit de tout ce que ces nouveautés technologiques peuvent nous apporter de bon, en laissant de côté (pour une fois), excès, dérives et déroutes!

Enfin moi je dis ça....

Leave a Comment

Blog posts

Related Articles.

Image of Hugues
Hugues

Bienvenue dans « le monde d’après » !

Où comment faire rimer mesures sanitaires et performance commerciale?

 

S’adapter, oui, mais...
Read more
Image of Hugues
Hugues

Allez, on se lance !

  • Bonjour (ou bonsoir si vous êtes noctambules) à toutes et à tous !Ça fait longtemps qu’avec...
Read more